Pourquoi je suis candidate à l’Europe !

Dire qu’on doit voter sur trois bulletins ! Pfff… de toutes façons, qu’est ce que j’ai à dire à l’Europe ?

 

En fait la politique européenne intervient tous les jours dans notre vie, qu’on le veuille ou non, pour le meilleur, le bon et le moins bon !  80 % des règles qui sont édictées le sont au niveau européen.

 

Le projet européen porté par nos pères après la guerre était de faire la paix au moyen du commerce et de la liberté de circulation. La paix entre les Etats de l’Union est  ainsi le plus beau cadeau qu’ils nous ont donné et qu’il ne faut pas oublier.

De plus, il est essentiel qu’un certain nombre de politiques s’exercent et s’harmonisent à un niveau supranational. Non seulement parce que  nos pays ont partagé la même histoire au XXè siècle et il en est ressorti des valeurs communes (et surtout la liberté et la démocratie), mais aussi parce qu’à ce niveau nos élus peuvent faire face aux grandes entreprises devenues multinationales, parce qu’on peut exercer une solidarité entre pays et mieux protéger les plus faibles.

Les Ecologistes ont toujours soutenu le principe de la gouvernance européenne en revendiquant qu’elle soit plus démocratique et transparente, qu’elle se libère des grands lobbies pour rester au service de l’intérêt général, qu’elle devienne aussi plus protectrice des droits sociaux. Nous sommes heureux que l’Europe aie été pionnière en matière de protection de l’environnement, qu’elle maintienne jusqu’à présent de plus grandes exigences que d’autres continents en matière de normes de santé, de production alimentaire, de lutte contre le dérèglement climatique. C’est un acquis que nous défendons aujourd’hui face aux menaces de dérégulation, en particulier face aux risques que représente le  projet de traité transatlantique avec les Etats Unis.

 

Cependant pour les Verts, un changement de cap est indispensable aujourd’hui en matière de politique socio-économique, en matière d’utilisation des ressources également : nous sommes face à une crise sociale majeure ; la finance est insuffisamment régulée, les mesures d’austérité demandées aux Etats vont mettre en péril les services publics, nous consommons trop de ressources, en les gaspillant, aux dépens des générations futures et de la biodiversité. Les civilisations humaines sont en danger.

 

Nous défendons un « green new deal », un grand projet comme le plan Marshall d’autrefois qui prenne à bras le corps la question des emplois, de la désindustrialisation,  de la menace climatique, de la biodiversité.  Le green deal c’est :

– renforcer l’efficacité énergétique et des ressources et développer massivement les énergies renouvelables ; à la clé cesser de dépendre du gaz russe ou du pétrole saoudien, et des millions d’emplois.

– maintenir et renforcer les exigences environnementales et de respect des droits sociaux pour les produits importés ; à la clé des salaires décents, des prix corrects pour les producteurs alimentaires, de la qualité !

– une politique agricole privilégiant l’agriculture familiale et les pratiques agro-écologiques ; à la clé, un monde rural harmonieux

– soutenir les investissements dans les technologies efficaces en ressources, dans les services aux personnes, dans la formation, dans la santé préventive, …

– pour financer cela, une fiscalité harmonisée et plus juste !

– enfin pour développer la citoyenneté européenne, innover dans les processus de participation pour que la voix des citoyens soit entendue !

 

Ma candidature est un engagement pour une Europe plus protectrice des droits sociaux et de l’environnement, plus solidaire, plus visionnaire aussi. L’Europe a la clé de la qualité de nos assiettes,  de l’avenir de notre agriculture, de nos sources d’énergie  pour demain. Je veux soutenir les Verts au parlement européen dans leur projet de transition écologique, mais aussi, ici et maintenant, m’engager dans ces multiples expériences citoyennes qui retissent les liens sociaux, inventent des façons d’habiter, produisent une alimentation juste et bonne et créent des emplois.

Leave a comment

Your comment