Biodiversité: Ecolo appelle à l’élaboration d’une stratégie globale pour lutter contre la disparition des abeilles

Depuis plus de 10 ans, les abeilles meurent de façon anormalement importante en Belgique. Sachant que près de ¾ des plantes cultivées dépendent de façon importante de la pollinisation réalisée par les abeilles, c’est l’ensemble de nos systèmes agricoles qui est mis en péril par la régression des colonies d’abeilles.

La disparition des abeilles est un enjeu considérable pour la biodiversité et l’agriculture, et constitue une réelle menace pour l’humanité. Par l’intermédiaire du député Patrick Dupriez, Ecolo a invité le Ministre de l’Agriculture Benoit Lutgen à élaborer une stratégie d’envergure pour lutter contre ce phénomène inquiétant de régression des colonies d’abeilles en Wallonie.

Le Ministre Lutgen s’est montré volontariste en la matière, annonçant la préparation d’un « plan abeilles » visant entre autres à favoriser une biodiversité favorable à la santé globale des abeilles.

Une nouvelle mission d’étude sera en outre confiée à l’Université de Gembloux en partenariat avec le Centre Wallon de Recherches Agronomiques (CRA-W) et le Centre Apicole de Recherche et d’Information (Cari) pour identifier les différentes causes de la régression des colonies et les solutions à apporter pour améliorer l’immunité globale de celles-ci.

Ecolo salue la volonté du Ministre d’intervenir également au niveau fédéral afin de renforcer drastiquement les normes sur les produits neurotoxiques et rappelle la proposition de loi de la députée fédérale Thérèse SNOY sur « la publicité, l’information et la vente des pesticides et biocides aux particuliers » déposée en… juin 2008 au Parlement fédéral.

Les députés régionaux Patrick Dupriez et Olivier Saint Amand insistent par ailleurs pour que la Région wallonne prennent à cœur le soutien à l’apiculture : sensibilisation, accompagnement, communication et éducation. Une dynamique de soutien à la filière apicole devrait favoriser le renouvellement des apiculteurs à l’heure ou de nombreux fruiticulteurs, par exemple, peinent à trouver des ruches pour la pollinisation de leurs vergers.

Leave a comment

Your comment