Vers une assiette plus propre !

rubon7-f7201.jpg

vendredi 23 mai 2008 de 14h00 à 17h00
Table-ronde : Alimentation et Environnement

Notre consommation alimentaire actuelle exerce une lourde pression sur les ressources naturelles. Le contenu de notre assiette correspond à un tiers de notre empreinte écologique ! Mais préférer les produits locaux permet de diminuer le besoin de transport, source croissante de gaz à effet de serre et de pollution atmosphérique. Choisir les produits « bio » rend l’agriculture moins dépendante des pesticides et freine l’appauvrissement des sols et la destruction de la biodiversité. Enfin, les régimes alimentaires riches en viande sont en partie responsables de l’intensification de la production agricole. Si on doit réserver une partie importante des terres arables à la production d’aliments pour le bétail, si ceci s’ajoute à la demande en agrocarburants, il est facile de comprendre que réduire sa consommation de viande contribue à réduire la pression sur les terres et laisse la possibilité d’une meilleure redistribution des ressources alimentaires dans le monde.

Le temps est venu de réorienter sérieusement toute la production alimentaire vers des modes durables !

Programme ci-dessous!

PROGRAMME

— Accueil et introduction par Christophe Derenne_Directeur d’étopia

— Témoignages : Dominique Perrin_SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, chargé de cours FUSGAx et Catherine Rousseau_Directrice de la recherche au CRIOC

— Questions-réponses

— Panel de réactions :
Jean-François Rixen
_Secrétaire général du Réseau Eco-consommation
Anne-Marie Tasiaux
_Présidente de l’Union des Agricultrices wallonnes (UAW)
Marc Fichers
_Secrétaire général de Nature et Progrès

— Débat

— Conclusion de Thérèse Snoy _Députée fédérale Ecolo

ADRESSE DU JOUR : Salle 10_Parlement fédéral Rue de Louvain 21 | 1000 Bruxelles

INSCRIPTION SOUHAITÉE : reza.opdebeeck@ecolo.be

Comments (2)

theresemai 26th, 2008 at 15:56

Documents à télécharger sur:
http://www.dessolutionspourchacun.be/spip.php?article43

Deigner Suzannemai 28th, 2008 at 9:12

Pour réduire la pollution due aux transports aériens et terrestres, il faudrait créer et installer des vergers et des potagers bio dans chaque commune et village,les produits issus de ces fermes seraient vendus directement aux consommateurs des environs. Ces cultures créeraient des emplois pour personnes fragilisées socialement: handicapés, chômeurs. Une formation en matière d’agriculture biologique pourrait être dispensée dans ces fermes.

Leave a comment

Your comment